Actualités / Grand Prix de la Critique

Grand Prix de la Critique ACBD 2019 – Première sélection

L’Association des journalistes et Critiques de Bande Dessinée dévoile les quinze titres en
compétition pour le Grand Prix de la critique ACBD 2019.

Au terme d’un premier scrutin, les membres de l’ACBD ont sélectionné quinze titres parmi lesquels
ils choisiront une sélection finale de cinq albums. Celle ci sera annoncée lors du Festival BD Boum
à Blois
, où se dérouleront les délibérations. Le lauréat, ultérieurement choisi par vote, sera dévoilé
le 10 décembre 2018.
Voici les quinze albums en lice, par ordre alphabétique :

L’Âge d’or, tome 1, par Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil, Éditions Dupuis
Ailefroide, Altitude 3954, par Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet, Éditions Casterman
Batman : White Knight, par Sean Murphy, Éditions Urban Comics
Cinq branches de coton noir, par Steve Cuzor et Yves Sente, Éditions Dupuis
Courtes distances, par Joff Winterhart, Éditions Cà et là
Essence (Pilote Paradise), par Fred Bernard et Benjamin Flao, Éditions Futuropolis
Florida, par Jean Dytar, Éditions Delcourt
Les Grands espaces, par Catherine Meurisse, Éditions Dargaud
L’Homme gribouillé, par Frederik Peeters et Serge Lehman, Éditions Delcourt
Il faut flinguer Ramirez, tome 1 : Muet comme une tombe , par Nicolas Petrimaux, Éditions Glénat
Jonas Fink, tome 2 : Le Libraire de Prague, par Vittorio Giardino, Éditions Casterman
Malaterre, par Pierre-Henry Gomont, Éditions Dargaud
Moi ce que j’aime, c’est les monstres, par Emil Ferris, Éditions Monsieur Toussaint Louverture
Servir le peuple, par Alex W. Inker, Éditions Sarbacane
Spirou ou L’espoir malgré tout, tome 1 : Un mauvais départ, par Emile Bravo, Éditions Dupuis

Rappelons que les prix de l’ACBD ont pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, des livres de bande dessinée, publiés en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par leur puissance, leur originalité, la nouveauté de leur propos ou des moyens que les auteurs y déploient ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En lien avec cet article

« Moi ce que j’aime, c’est les monstres », Grand Prix ACBD de la Critique 2019