Grand Prix de la Critique

Prix Bloody Mary 1993

© Jean-Philippe Stassen et Denis Lapière / Dupuis

Le Bar du vieux Français – T1
de Jean-Philippe Stassen (1966) et Denis Lapière (1958)
Éditions Dupuis, 1992
Réédition Intégrale Le Bar du vieux Français,
Éditions Dupuis, 1999

Burkina Faso (Afrique Noire). Célestin, petit orphelin de huit ans, s’enfuit avec sa sœur de son village harcelé par la famine et la guerre. Célestin rêve de l’Europe et part vers le Nord. À Paris, Leïla la lycéenne souffre plus qu’il n’est supportable du mode de vie sévère que lui infligent ses parents marocains. Elle aussi s’enfuit, direction Barcelone puis Tanger à la recherche de ses racines marocaines. Ils se rencontreront.
Au début du tome 2, Célestin a grandi tandis que vient sans le savoir à sa rencontre la jolie Marocaine, Leïla, qu’il va aimer. Célestin l’orphelin africain et Leïla la « beurette » parisienne se retrouveront dans un bar en pisé du Sud algérien tenu par un français qui nous raconte cette histoire. Leur vie commune s’arrête à Tanger. Célestin part pour Liège tandis que Leïla se mariera avec un Abdelaziz, un Arabe. Ils continuent de s’écrire et de s’aimer…

Didier Quella-Guyot © L@BD / CRDP

> plus d’infos…

Grand Prix des 20 ans de l’ACBD
En 2004, Le Bar du vieux Français a remporté le prix spécial commémorant les vingt années d’existence de l’ACBD. Étaient en lice les vingt premiers lauréats des Prix Bloody Mary et des Grands Prix de la Critique.

En lien avec cet article

« Moi ce que j’aime, c’est les monstres », Grand Prix ACBD de la Critique 2019