Actualités / Communiqués / Prix Asie de la Critique ACBD

Les Montagnes hallucinées de Gou Tanabe, d’après l’œuvre de H. P. Lovecraft, 13e Prix Asie de la Critique ACBD

Dans le cadre du festival Japan Expo, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) décerne le Prix Asie de la Critique ACBD 2019 au manga Les Montagnes hallucinées de Gou Tanabe, d’après l’œuvre de H. P. Lovecraft, publié aux éditions Ki-oon.
Ce prix distingue une bande dessinée asiatique remarquable parue en français entre juillet 2018 et juin 2019.

Le diptyque Les Montagnes hallucinées constitue une adaptation d’exception d’un des plus emblématiques récits du maître du récit horrifique H. P. Lovecraft. Ce récit narre les déboires d’une expédition scientifique partie explorer, au début du XXe siècle, les déserts glacés de l’Antarctique. Les découvertes que ces hommes effectuent les amènent à poursuivre leurs recherches vers le pôle qui abriterait de gigantesques et terrifiantes montagnes. Avec à la clef un bouleversement de l’histoire même de notre planète et un vacillement de la raison humaine.
Gou Tanabe accomplit ici une véritable gageure : mettre en images, avec brio qui plus est, une mythologie et des créatures jugées irreprésentables. La maîtrise du dessin s’impose immédiatement, offrant tour à tour de vastes et fascinants panoramas des paysages antarctiques, une précision technique dans le traitement des personnages, de leurs outils et de leurs pratiques, et un imaginaire stupéfiant quand il s’agit de l’architecture et de l’histoire des « Anciens ». Le mangaka réalise par ailleurs un travail subtil sur l’atmosphère et construit une tension narrative qui rend la lecture d’un bout à l’autre captivante. On notera enfin le superbe travail éditorial réalisé par Ki-oon, dont une étonnante couverture à effet cuir, inattendue dans l’édition manga mais pertinente par rapport à l’univers bibliophile de Lovecraft.

Les quatre autres titres en compétition pour le Prix Asie de la Critique ACBD 2019 étaient :
Errance, par Inio Asano, éditions Kana
La Lanterne de Nyx, par Kan Takahama, éditions Glénat
Les Mauvaises Herbes, par Keum Suk Gendry-Kim, éditions Delcourt
Saltiness, par Minoru Furuya, éditions Akata

L’ACBD tient à conseiller l’ensemble de ces cinq mangas qui témoignent de la qualité et de la diversité de la bande dessinée asiatique.

Aurélien Pigeat
Coordinateur du Prix Asie de la Critique ACBD 2019
et le bureau de l’ACBD :
Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
Antoine GUILLOT (France Culture)
Laurence LE SAUX (Télérama, bodoi.info)
Laurent TURPIN (bdzoom.com) Anne DOUHAIRE (Franceinter.fr)
Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD “Larousse”)
Benoît CASSEL (planetebd.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux + onze =

En lien avec cet article

« Moi ce que j’aime, c’est les monstres », Grand Prix ACBD de la Critique 2019