Prix Asie de la Critique ACBD 2009

© Tetsuya Toyoda / Kana© Tetsuya Toyoda / KanaDessin spécialement réalisé par Tetsuya Toyoda quand il a appris qu'il était lauréat du Prix Asie-ACBD 2009 © Tetsuya Toyoda

Undercurrent
de Tetsuya Toyoda (1967)
Traduit du Japonais
Éditions Kana, 2008

Kanae gère un établissement de bains publics avec son mari Satoru. Tous deux sont aidés dans leur tâche par la tante de Kanae. Lorsque Satoru disparaît mystérieusement, les rumeurs vont bon train : accident, fuite, liaison secrète… Beaucoup jugent la jeune femme, trop autoritaire, trop indépendante. Dans l’impossibilité de continuer à assumer la gestion de l’établissement sans son mari, Kanae accueille un jeune homme, M. Hori, envoyé par le syndicat des bains publics pour l’aider.
Voici présenté dans un manga au graphisme clair, le quotidien d’un établissement de bains publics lieu de rencontres et de séparations où le tragique croise le comique, où les sentiments de plénitude se mélangent aux regrets profonds.

© Kana

L’avis de l’ACBD : À la fois très japonais par son cadre et universel par sa thématique, Undercurrent est le premier livre publié en France de Tetsuya Toyoda. Cet auteur, né en 1967, imagine ici un récit sensible, celui d’une femme dont le mari disparaît sans un mot d’explication. La stupeur passée, elle se décide à rouvrir l’établissement de bains publics naguère cogéré avec son époux. Mais le spleen est-il soluble dans le travail ? Et si derrière le choc récent se cachait une faille plus ancienne ? Undercurrent est construit autour d’une double intrigue, l’une apparente, l’autre enfouie comme un courant sous-marin qui circule au long des 300 pages.

Laurent Mélikian et Jérôme Briot © ACBD

> plus d’infos…
> communiqué de presse