Une lettre de Tetsuya Tsusui, lauréat du Prix Asie de la Critique ACBD 2015

Tetsuya Tsutsui, dont le manga Poison City publié chez Ki-oon a reçu le Prix Asie de la Critique ACBD 2015 à la Japan Expo le 3 juillet, adresse ses remerciements au public français…

Tsutsui_lettrePrixAsieACBD2015

Tsutsui_PrixAsieACBD2015

> Pour en savoir plus: Poison City sur le site des éditions Ki-oon

Prix Asie de la Critique ACBD 2015

Prix Asie de la critiqueParis, le 3 juillet 2014

Poison City de Tetsuya Tsutsui, 
Prix Asie de la Critique ACBD 2015

Dans le cadre du festival Japan Expo, l’ACBD décerne le Prix Asie de la Critique ACBD 2015 à Poison City de Tetsuya Tsutsui publié aux éditions Ki-oon.

Ce prix distingue une bande dessinée asiatique remarquable parue en français entre juillet 2014 et juin 2015. 

 

À quelques mois des jeux olympiques de 2020, le Japon connaît une vague d’ordre moral : des « comités d’assainissement » entendent faire place nette avant que Tokyo soit exposée aux regards du monde. Sans prêter attention à ce contexte, un mangaka propose à son éditeur poison-city-T1enthousiaste un récit d’horreur, traité dans un mode réaliste. Dès la parution du premier chapitre, l’œuvre est frappée de censure par un comité d’éthique. À l’en croire, ce manga risquerait d’exercer une mauvaise influence sur la jeunesse. Que faire : résister, s’adapter, abandonner ?
La censure, Tetsuya Tsutsui en parle en connaisseur. En 2009 son récit Manhole faisait l’objet d’une interdiction locale dans la région de Nagasaki, mais l’auteur ne le découvre qu’en 2013. Une rapide enquête le convainc que ce manga a été jugé et mis à l’index de façon expéditive. Au lieu de crier au scandale, Tsutsui tire de ces événements la matière de Poison City, un manga qui donne à réfléchir sur la liberté d’expression et ses limites éventuelles, sur la responsabilité de l’auteur face au public, sur les dommages irréversibles que peut causer un excès de censure sur la créativité d’un pays.

 

Les quatre autres titres en compétition pour le Prix Asie de la Critique ACBD 2015 étaient :

  • Le Disciple de Doraku d’Akira Oze, Isan manga
  • Innocent de Shin’ichi Sakamoto, Delcourt
  • Inspecteur Kurokôchi, de Kôji Kôno et Takashi Nagasaki, Komikku
  • Sunny de Taiyou Matsumoto, Kana

 
L’ACBD tient à conseiller l’ensemble de ces cinq mangas qui témoignent de la qualité et de la diversité de la bande dessinée asiatique. 

 

 Jérôme Briot,
coordinateur du Prix Asie de la Critique ACBD 2015
et le bureau de l’ACBD :

   Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
   Jean-Christophe OGIER (France Info)
   Antoine GUILLOT (France Culture)
   Gilles RATIER (L’Écho du Centre)
   Laurent TURPIN (bdzoom.com)
   Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD “Larousse”)
   Jérôme BRIOT (Zoo)

 

télecharger le communiqué

 

Les 20 indispensables de l’été 2015

indispensables_small

 « C’est l’été : lisez des BD ! »

 

Paris, le 24 juin 2015

Toute l’année, les journalistes de l’ACBD, spécialisés en bande dessinée, ont la chance de lire des milliers d’albums… et souhaitent orienter les lecteurs parmi la masse des nouveautés. Pour vous aider à choisir les BD que vous emporterez en vacances, voici par ordre alphabétique les 20 titres qui ont le plus retenu leur attention ces derniers mois :

  • Amère Russie T2 : Les Colombes de Grozny d’Anlor et Aurélien Ducoudray, Bamboo (Grand Angle)
  • L’Arabe du futur T2 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-85) de Riad Sattouf, Allary
  • Le Caravage T1 : La Palette et l’Épée de Milo Manara, Glénat
  • Catharsis de Luz, Futuropolis
  • Les Esclaves oubliés de Tromelin de Sylvain Savoia, Dupuis
  • Ici de Richard McGuire, Gallimard
  • La Favorite de Matthias Lehmann, Actes Sud
  • Glenn Gould : une vie à contre temps de Sandrine Revel, Dargaud
  • Kersten, médecin d’Himmler T1 : Pacte avec le mal de Fabien Bedouel et Pat Perna, Glénat
  • Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner, Delcourt
  • Little Tulip de François Boucq et Jerome Charyn, Le Lombard
  • Moi, René Tardi prisonnier de guerre au Stalag II B : mon retour et la suite de Jacques Tardi, Casterman
  • Panthère de Brecht Evens, Actes Sud
  • Petit-fils d’Algérie de Joël Alessandra, Casterman
  • Le Rapport de Brodeck T1 : L’Autre de Manu Larcenet (d’après Philippe Claudel), Dargaud
  • La République du catch de Nicolas de Crécy, Casterman
  • Le Sculpteur de Scott McCloud, Rue de Sèvres
  • Un amour exemplaire de Florence Cestac et Daniel Pennac, Dargaud
  • Un certain Cervantès de Lax, Futuropolis
  • Undertaker T1 : Le Mangeur d’or de Ralph Meyer et Xavier Dorison, Dargaud

 

À partir de la liste de toutes les nouveautés bandes dessinées parues entre le 1er novembre 2014 et le 9  juin 2015 (2354 titres), les 84 membres actifs de l’ACBD ont choisi, chacun, 10 albums qui leur ont semblé incontournables ; ceci afin de sélectionner 20 titres que l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée met en avant pour l’été. Cette liste est le résultat de leur vote.

 

Bédéphilement vôtre,

Le bureau de l’ACBD
Président : Fabrice Piault (Livres Hebdo)
Vice-président : Antoine Guillot (France Culture)
Vice-président : Jean-Christophe Ogier (France Info)
Secrétaire général : Gilles Ratier (L’Écho du Centre)
Secrétaire adjoint : Laurent Turpin (BDzoom.com)
Trésorier : Patrick Gaumer (Dictionnaire mondial de la BD Larousse)
Trésorier adjoint : Jérôme Briot (Zoo)

 

télécharger le communiqué

 

Sélection du Prix Asie de la Critique ACBD 2015

Communiqué du 2 juin 2015

L’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) a établi sa sélection de cinq titres en compétition pour le Prix Asie de la Critique ACBD 2015. Ce prix, qui distingue une bande dessinée asiatique publiée en français entre juillet 2014 et juin 2015, sera remis en public le vendredi 3 juillet 2015 sur la scène « Kuri » de la Japan Expo.

Sont en compétition cette année :

  • Le Disciple de Doraku d’Akira Oze, Isan manga
  • Innocent de Shin’ichi Sakamoto, Delcourt
  • Inspecteur Kurokôchi de Kôji Kôno et Takashi Nagasaki, Komikku
  • Poison City de Tetsuya Tsutsui, Ki-oon
  • Sunny de Taiyou Matsumoto, Kana

 

Selection_asie-ACBD2015

 

Pour aller plus loin…
Hors compétition, le Comité de Sélection Asie-ACBD recommande également la lecture des quinze séries et titres suivants  :

A silent Voice Yoshitori Oima Ki-oon
Altaïr Kotono Kato Glénat
Au pays du cerf blanc Li Zhiwu & Chen Zhongshi La Cerise
Coffee Time Tetsuya Toyoda Ki-oon
Demokratia Motorô Mase Kazé
Erased Kei Sanbe Ki-oon
Les Femmes du zodiaque Miyako Maki Lézard noir
La Fille de la plage Inio Asano IMHO
Juge Bao T6 Chongrui Nie & Patrick Marty Fei
Ladyboy vs Yakuzas Toshifumi Sakurai Akata
Le Paradis des chiens Sayuri Tatsuyama Glénat
Le Parfum des hommes  Kim Su-Bak  Atrabile
Pandémonium  Sho Shibamoto Ki-oon
Le Requiem du roi des roses Aya KANNO  Ki-oon
Ressentiment Kengo Hanazawa Ki-oon

Extd-Selection_asie-ACBD2015

 

Comité de sélection Asie-ACBD 2015 :

Frederico ANZALONE (Bodoi), Hélène BENEY (Canal BD Magazine, Zoo), Jérôme BRIOT (Zoo), Jérôme DIEUSET (Télé Z, Télé Z Jeux), Stéphane DUBREIL (Guerres et histoire, casesdhistoire.com), Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD [Larousse]), Stéphane JARNO (Télérama), Sébastien KIMBERGT (Animeland, Manga ~ 10 000 Images, Japan Life Style), Sébastien LANGEVIN (Canal BD Manga Mag), Bernard LAUNOIS (auracan.com), Thierry LEMAIRE (Zoo, actuabd.com, casesdhistoire.com), Florian RUBIS (dBD, actuabd.com, animeland.com), Anne-Laure WALTER (Livres Hebdo).

 

 

LISTE DES PRIX ASIE DE LA CRITIQUE ACBD

2014 : “Wet Moon” d’Atsushi Kaneko, éditions Casterman
2013 : “Opus” de Satoshi Kon, éditions IMHO
2012 : “Une vie dans les marges” de Yoshihiro Tatsumi, éditions Cornélius
2011 : “Elmer ” de Gerry Alanguilan, éditions Çà et là
2010 : “Pluto” de Naoki Urasawa d’après une histoire d’Osamu Tezuka, éditions Kana
2009 : “Undercurrent ” de Tetsuya Toyoda, éditions Kana
2008 : “Le Voyageur du Sud” d’Oh Yeong Jin, éditions FLBLB
2007 : “Gen d’Hiroshima” de Keiji Nakazawa, éditions Vertige Graphic

  

Le bureau de l’ACBD :

   Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
   Jean-Christophe OGIER (France Info)
   Antoine GUILLOT (France Culture)
   Gilles RATIER (L’Écho du Centre)
   Laurent TURPIN (bdzoom.com)
   Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD “Larousse”)
   Jérôme BRIOT (Zoo)

Etats généraux de la bande dessinée

Communiqué du 4 février 2015

EGBD_logoL’ACBD a été sollicitée pour adhérer à l’association des États généraux de la bande dessinée (EGBD). Voici la copie de la réponse adressée à Benoît Peeters (président des EGBD, mais aussi membre associé de l’ACBD) par le président de l’ACBD, au nom du bureau de l’association, le 9 décembre 2014 :

 « Cher Benoît,

Pour faire suite à ta demande, je te confirme que les membres de l’ACBD et l’ACBD en tant que telle suivront bien sûr avec un grand intérêt les travaux des États généraux, et en rendront compte. Étant par nature des commentateurs, des observateurs, nous ne pouvons pas adhérer directement à une association dont nous ne pouvons être engagés par les prises de position, ni coorganiser ces États généraux. En revanche, nous serions tout à fait disposés à participer à des débats et échanges avec les États généraux si nous sommes sollicités, en apportant notre point de vue et notre regard en tant que journalistes et critiques. »

 

Depuis ce courrier, les États généraux de la bande dessinée se sont ouverts. Nos membres suivent avec attention le processus en cours. Ils étaient d’ailleurs nombreux le vendredi 30 janvier au théâtre d’Angoulême et ont rendu compte de l’événement dans leurs organes respectifs. L’ACBD en tant que telle reste prête, si on la sollicite, à participer/intervenir dans les EGBD pour apporter son regard en tant qu’association de journalistes et de critiques, notamment sur le rôle et l’évolution de la presse et de la critique BD, voire à des études sur ce sujet. Elle est bien sûr également prête à communiquer les données dont elle dispose (notamment ses rapports annuels sur la production de bandes dessinées dans l’espace francophone européen) et à répondre à toute question sur la manière dont elle travaille.

 

Le bureau de l’ACBD

Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
Jean-Christophe OGIER (France Info)
Antoine GUILLOT (France Culture)
Gilles RATIER (L’Écho du Centre)
Laurent TURPIN (bdzoom.com)
Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD « Larousse »)
Jérôme BRIOT (Zoo)

Remise du Grand Prix de la Critique ACBD 2015

Angoulême, 29 janvier 2015

Le Grand Prix de la Critique ACBD 2015 a été remis à Antonio Altarriba et à Keko, jeudi 29 janvier 2015, au Musée de la Bande Dessinée d’Angoulême, en public et en présence de nombreux auteurs et journalistes.

Ce prix récompensait leur livre « Moi, Assassin » paru chez Vertige Graphic.

de gauche à droite : Fabrice Piault, président de l'ACBD, Antoine Guillot, vice-président, Antonio Altarriba brandissant le trophée et Keko, dessinateur de Moi, Assassin

de gauche à droite : Fabrice Piault, président de l’ACBD, Antoine Guillot, vice-président de l’ACBD, et les auteurs de Moi, Assassin :  le scénariste Antonio Altarriba qui brandit le trophée et le dessinateur Keko.

 

 Comme il est de coutume, le Grand Prix de la Critique est 2015 était matérialisé par une oeuvre offerte par le lauréat précédent. Chloé Cruchaudet, Grand Prix de la Critique 2014 pour son livre Mauvais Genre paru aux éditions Delcourt, s’est emparée de l’univers de Moi, Assassin et a réalisé cette sculpture dessinée, remise aux lauréats 2015.

PrixACBD2015-01

 

 

Remise du Prix et discours d’Antonio Altarriba :

Image de prévisualisation YouTube
Prise de vues et montage : Thierry Lemaire

 

L’ACBD remercie la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême pour son accueil.

Attentat contre Charlie Hebdo

Paris, le 7 janvier 2015
 
L’ACBD exprime sa douleur et sa colère face à l’attentat qui a frappé Charlie Hebdo, sa solidarité et son soutien à nos collègues, journalistes et dessinateurs, aux policiers et à leurs familles.
 
Nous saluons la mémoire des grands auteurs qui ont été lâchement assassinés, dans l’exercice de leur métier. C’est leur liberté d’expression, fût-elle considérée blasphématoire par certains, et donc la nôtre à tous qui a été attaquée. 
 
Charlie Hebdo, c’est nous tous.
 

Le bureau de l’ACBD

Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
Antoine GUILLOT (France Culture)
Jean-Christophe OGIER (France Info)
Gilles RATIER (L’Écho du Centre)
Laurent TURPIN (bdzoom.com)
Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD “Larousse”)
Jérôme BRIOT (Zoo)

Rapport Ratier 2014 sur la production de bandes dessinées

actualités – décembre 2014

Le rapport 2014 sur la production de bandes dessinées dans l’espace francophone européen, rédigé et coordonné par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD, est disponible :

Ratier2014-couv

 

À découvrir et à télécharger : Rapport ACBD 2014 : l’année des contradictions

Grand Prix de la Critique ACBD 2015

Communiqué du 7 décembre 2014

L’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, vient de décerner le Grand Prix de la Critique ACBD 2015 à « Moi, assassin » d’Antonio Altarriba et Keko, édité chez Denoël Graphic

 

moi-assassin« Moi, assassin » est l’histoire cruelle et pathétique d’un professeur d’esthétique englué dans les rivalités académiques et devenu tueur en série pour appliquer ses théories radicales sur l’assassinat considéré comme l’un des beaux-arts.


Avec ce prix, l’ACBD consacre un roman graphique noir et rouge, un polar urbain amoral, qui brosse un portrait acide de l’Espagne contemporaine, notamment confrontée à la question basque, et porte une réflexion brillante sur la représentation de la beauté du monde.

Il n’est pas surprenant que le scénariste espagnol Antonio Altarriba, 62 ans, soit aussi professeur de littérature française, essayiste, romancier et critique de bande dessinée. Associé au dessinateur Keko, de son vrai nom José Antonio Godoy Cazorla, de dix ans son cadet, Altarriba incarne le renouveau d’une bande dessinée espagnole exigeante qui multiplie les coups d’éclat depuis une demi-douzaine d’années. Le précédent ouvrage d’Antonio Altarriba, « L’Art de voler » (dessin de Kim, éditions Denoël Graphic) avait obtenu en 2010 le Prix national de la bande dessinée du ministère de la culture espagnol. 

Moi_assassin_p5

Le Grand Prix de la Critique ACBD a pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie. »

L’ACBD compte 84 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse régionale et nationale écrite, audiovisuelle et numérique. Le Grand Prix de la Critique ACBD 2015 a été choisi parmi les 3 943 nouveaux titres publiés dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre novembre 2013 et fin octobre 2014.

 

Le bureau de l’ACBD

Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
Antoine GUILLOT (France Culture)
Jean-Christophe OGIER (France Info)
Gilles RATIER (L’Écho du Centre)
Laurent TURPIN (bdzoom.com)
Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD “Larousse”)
Jérôme BRIOT (Zoo)

 

Télécharger le communiqué de presse

 Moi_assassin_bandeau

 

Les 5 finalistes du Grand Prix de la Critique ACBD 2015

Blois, le 22 novembre 2014

Dans le cadre du 31e festival de la bande dessinée de Blois « bd BOUM », les membres de l’ACBD présents ont retenu pour la dernière étape de sélection du Grand Prix de la Critique ACBD 2015 :

  • Blast T4 : Pourvu que les bouddhistes se trompent de Manu Larcenet, Dargaud
  • Cœur glacé de Johan De Moor et Gilles Dal, Le Lombard
  • La Lune est blanche d’Emmanuel Lepage et François Lepage, Futuropolis
  • Moi assassin de Keko et Antonio Altarriba, Denoël graphic
  • Ulysse, les chants du retour de Jean Harambat, Actes Sud BD

finalistesACBD2015_b

Consécutivement aux votes de ses membres actifs, l’ACBD annoncera le lundi 8 décembre 2014 lequel, parmi ces cinq titres, est  lauréat du Grand Prix de la Critique ACBD 2015