Grand Prix de la Critique 2005

© Craig Thompson / Casterman© Craig Thompson / Casterman© ACBD

Blankets. Manteau de neige
de Craig Thompson (1975)
Éditions Casterman, 2004

Dans le Wisconsin, au fin fond des États-Unis dans les années 1990, le jeune Craig fait le rude apprentissage de la vie. Aux terreurs de l’enfance, marquée par la culpabilité liée à une éducation rigide dans une famille ultra-chrétienne, dans une communauté raciste et violente, succèdent les premiers pas hésitants dans l’âge adulte. Son sentiment de culpabilité atteint son paroxysme lorsqu’il tombe amoureux de Raina.
Nous suivons alors l’évolution d’un amour adolescent qui grandit en symbiose avec une nature apaisée sous une neige omniprésente. Cette passion redonne à Craig l’envie de dessiner, plaisir frivole pour ses éducateurs religieux. Il nous offre dix ans plus tard ce récit en grande partie autobiographique.

Laurent Lessous © L@BD / CRDP

L’avis de L@BD / CRDP : Blankets. Manteau de neige est une autofiction, c’est-à-dire une autobiographie un peu romancée. L’histoire dense, mais fluide, effectue un va-et-vient constant entre les événements qui ont marqué enfant Craig Thompson et la découverte de l’amour à 18 ans. Graphiquement, le noir et blanc est superbe. Thompson excelle à représenter les émotions et à mêler représentation du réel et rêveries du jeune adolescent. Le « graphic novel » ou roman graphique est un genre en essor aux États-Unis, après Strip-tease de Joe Matt ou Jimmy Corrigan de Chris Ware, Craig Thompson nous offre lui aussi un roman de formation mais avec Blankets le récit d’apprentissage se fait romantique, les amours adolescentes sont observées avec une remarquable perspicacité.

> plus d’infos…